>  >  >  > 
Réglementation routière en Belgique : ce que vous devez savoir

Pour vos prochaines vacances ou pour le week-end, vous avez décidé de partir à la découverte du « Plat Pays ». Symbole de l’humour décalé et de l’autodérision, la Belgique offre également une palette culturelle, patrimoniale et culinaire, riche et variée. Afin de profiter pleinement de cette richesse, la voiture est le moyen de transport approprié : sur la route des Abbayes, des Flandres à la Wallonie, de ville en ville, autant de possibilités qui s’offrent à vous. Petit bonus, les autoroutes sont gratuites. Pour plus de confort et de sérénité, pourquoi ne pas opter pour la location d’un véhicule Europcar ? Mais avant de démarrer vos vacances, n’oubliez pas, la conduite est à droite !

Quelles conditions pour prendre le volant en toute légalité dans le Plat-Pays ?

A noter que pour conduire une voiture en Belgique, il vous faut être âgé d’au moins 18 ans et en mesure de présenter un permis de conduire valide belge ou européen.

Pour les non Européens, la liste des permis de conduire reconnus se trouve sur le site http://mobilit.belgium.be/

Des limitations de vitesse européennes

Selon le lieu où vous circulez, pensez également à adapter votre vitesse : 50km/h en agglomération, 90km/h hors agglomération et 120km/h sur autoroute.

Surveillez votre consommation d’alcool

Même si la bière belge est réputée pour ses qualités gustatives, sa teneur en alcool peut se révéler surprenante (la Delirium est à 8,5 degrés par exemple), et n’oubliez pas que le taux d’alcool dans le sang ne doit pas dépasser 0,5g/l. Le contenant standard étant un verre de 25cl, si vous devez prendre le volant, sachant qu’une seule bière est susceptible de vous exposer au taux d’alcool limite autorisé.

Des règles de stationnement et parking à ne pas prendre à la légère !

Enfin, sachez que la réglementation sur le stationnement en Belgique est assez stricte. Il est donc préférable de se garer dans un des nombreux parkings existants ou dans une zone clairement identifiée, ou mieux encore de demander conseil aux habitants !

Comments

comments

Partagez cet article