>  > 
Les super plans de Nantes selon l’agenda de la Nantaise

l'agenda de la nantaise

 

 

 

 

 

 

5 bonnes raison de venir à Nantes selon Danna, rédac chef de l’Agenda de la Nantaise, webzine collaboratif qui accueille 21 chroniqueuses amoureuses de leur ville. Nantaises de cœur ou d’origine, toutes partagent leurs bonnes adresses, leurs coups de cœur et leurs bons plans pour (re)découvrir la plus grande ville de l’Ouest.

Pour admirer les œuvres d’art du Parcours Estuaire

Quelque soit votre point de départ, en arrivant à Nantes en voiture vous passerez forcément à proximité du Parcours Estuaire. Cette exposition pérenne comporte 45 œuvres contemporaines qui font désormais partie du paysage, parfois discrètes, parfois insolites mais toujours riches en découvertes.
Au sud de Nantes, non loin de l’aéroport, vous attendent les sculptures de Sarah Sze à Bouguenais. Sur une branche ou derrière un buisson près du Port Lavigne, ouvrez l’œil pour apercevoir tantôt un singe, un ourson ou un jaguar dans cet écrin de verdure.

Nantes
photo Bernard Renoux

A l’Ouest de Nantes, faites une balade sur le port du Pellerin pour trouver un drôle de bateau mou, mis à quai de force et qui souhaite reprendre place sur la Loire. Un peu plus loin à Couëron, le long de la Loire, vous apercevrez la Maison dans la Loire, véritable habitation flottante immergée dans le courant.

le port du Pellerin- Nantes
photo Aude @l’Agenda de la Nantaise

Si vous arrivez de la mer, arrêtez-vous à Saint Brévin pour voir le Serpent d’Océan, un monstre de métal tantôt marin, tantôt terrestre au gré des marées. Long de 130m, cette créature vous annonce l’entrée dans le monde fascinant de Jules Vernes, illustre nantais dont la ville s’est beaucoup inspirée…

Saint Brévin - Nantes
photo Bernard Renoux

Pour dormir dans une bulle et grimper dans les arbres

Mais avant de découvrir Nantes en elle-même, sautez dans la voiture et commencez l’aventure au Château de la Rousselière à Frossay, au nord de la ville. Si la vie de château est malheureusement réservée aux châtelains, rapprochez vous de l’eau pour passer la nuit dans la Bulle Flottante, une jolie chambre toute en transparence au cœur de la nature.

 la Bulle Flottante - Nantes
photo La Bulle Flotante @LaRousselière

Après un copieux petit déjeuner, partez à l’assaut de la forêt chez Défi Nature, le parc accrobranches qui vous emmènera à 15m de hauteur à travers une balade olfactive riche en sensations. Les funambules découvriront le slake line, les téméraires défieront leurs amis sur les parcours du combattant renouvelés chaque saison… de jolies aventures en perspective !

Pour manger des bonbons et des P’tits Beurres dans un nid de cigogne

Parce que le sport ça donne faim, reprenez la route pour explorer le cœur nantais et plonger dans ses racines : direction le parking de la Cathédrale en passant devant la tour LU. Redescendez vers le centre ville en croquant un P’tit Beurre, arrêtez-vous rue de Verdun pour déguster les fameuses Rigolettes Nantaises, les bonbons acidulés au cœur fondant fabriqués à Nantes depuis 1902.

 Rigolettes Nantaises - Nantes
Photo Danna @l’Agenda de la Nantaise

Descendez toujours jusqu’à la place Royale et cherchez l’une des entrées du célèbre Passage Pommeraye qui est en train de refaire peau neuve. Entièrement faites de bois et de fer forgé, 3 galeries se rejoignent vers un majestueux escalier suspendu, véritable passerelle bordée de jolies boutiques qui permet de monter les 9m de dénivelé pour rejoindre la place du théâtre Graslin. Les amoureux de monuments historiques pourront même y passer la nuit dans un magnifique appartement d’architecte!

Passage Pommeraye  - Nantes
photo Danna @l’Agenda de la Nantaise

En revenant vers la Cathédrale, faites une escale chez ABC terroirs, une minuscule vitrine et une boutique qui ne paye pas de mine mais où on vous accueille avec des dégustations de produits bien de chez nous. Une fois les palais réveillés, laissez vous guider par ces passionnés de gastronomie qui mettent un point d’honneur à connaître tous les producteurs qu’ils proposent à leurs clients.
Pour un dernier verre, direction le Nid au dernier étage de la tour de Bretagne. Ce nouveau sky-bar dessiné par Jean Jullien vous accueille dans des œufs sous le regard attendri d’une cigogne géante où on s’accoude pour déguster un cocktail en profitant de la vue à 360° sur Nantes.

 le Nid - Nantes
Photo Stéphane Chalmeau

Pour rencontrer des créatures fantastiques

Au temps de la colonisation, Nantes était un des ports du triangle d’or où transitaient épices, bananes, étoffes et (hum) esclaves. En reprenant la voiture pour vous diriger vers l’île de Nantes, vous longerez le quai de la Fosse et ses immeubles penchés, seul signe apparent de la construction de la ville sur des bancs de sable. Levez les yeux vers les fenêtres anciennes complètement de travers et les visages sculptés au dessus des balcons qui représentaient non pas les propriétaires de ces demeures… mais le nombre d’esclaves que possédait la famille, signe extérieur de sa richesse. Vous passerez ensuite sur le Mémorial de l’Abolition de l’Esclavage (il est caché sous le Pont Anne de Bretagne) avant d’arriver sur l’Île de Nantes.
Garez-vous sur le parking des Machines de l’Île et tendez l’oreille pour entendre arriver l’Eléphant mécanique de 12m de haut et presque 50 tonnes qui emmène les curieux sur son dos pour une balade le long des quais. Poussez un peu plus loin pour visiter la Galerie des Machines qui abrite sous ses nefs des créatures articulées issues de l’univers fantastique de Jules Verne.

 Machines de l’Île - Nantes
photo Danna @l’Agenda de la Nantaise

Encore quelques mètres et vous arrivez devant le Carrousel des Mondes Marins, véritable manège XXL pour petits et grands où vous prenez les commandes de monstres géants tout droit venus de 20.000 lieues sous les mers. Une expérience magique…

Pour passer à l’heure antillaise, danser la salsa ou pogoter sur du hard-métal

Après en avoir pris plein les yeux vient le petit creux, reprenez la voiture pour atteindre le Hangar à Bananes sur le Quai des Antilles. Ces anciens entrepôts ont été complètement réhabilités et abritent désormais des bars, des restaurants, un théâtre, un night-club et une galerie d’art. Arrêtez vous à La Calle pour danser la salsa et goûter leurs délicieux mojitos ; dînez chez Téo, un joli restaurant lounge à la déco black and white et à la délicieuse carte italienne ; en fin de soirée jouez des coudes au Ferrailleur, le café concert qui accueille des groupes de musiciens, du rock au métal. Au cœur de la nuit, en repartant vers le parking, vous longerez les Anneaux de Buren qui illuminent la Loire et vous offrent un point de vue sur la ville endormie…

La Loire -Nantes
photo Aude @l’Agenda de la Nantaise

Bonus : pour voir des géants

Tous les deux à trois ans se tient le Festival du Royal de Luxe imaginé par le metteur en scène Jean-Luc Courcoult et qui raconte l’histoire d’une famille de Géants qui reviennent régulièrement à Nantes accompagnés de rencontres toujours plus fantastiques.
En 2011, la Petite Géante (5.50m tout de même !) revenait du Mexique avec un chien livré dans un gigantesque cube de glace installé dans le centre de Nantes. Une fois que le soleil nantais a fait fondre la glace, El Xolo a pu reprendre vie et cavaler dans les rues nantaises sous les yeux de milliers de curieux dont certains ont patienté plusieurs heures pour assister à sa libération.

 la Petite Géante -Nantes
photo Violaine @l’Agenda de la Nantaise

En 2014, c’est la Grand-Mère qui a installé sa chambre sur le parvis du Théâtre Graslin. Haute de 7m50, l’intrépide aïeule fume la pipe et traverse Nantes aux côtés de la Petite Géante sur sa chaise roulante pour le bonheur des petits et des grands enfants ! Qui sait ce que l’inventeur fou nous réserve pour la prochaine apparition des Géants du Royal de Luxe…

Nantes
photo Aude @l’Agenda de la Nantaise

Comments

comments

Partagez cet article