>  > 
5 bonnes raisons d’aimer la Rive Gauche de Lyon selon Lyon CityCrunch

Pierre Trouillet, plus connu sous le nom de Qyrool sur la toile est le fondateur de CityCrunch un blog collectif et urbain présent à Lyon et à Montpellier. Ce Bouguignon de 34 ans, a pas mal bourlingué en France et à l’étranger avant de poser ces valises dans la Capitale des Gaules où il partage son temps entre son boulot, sa famille, ses virées à la montagne et à le mer.

Des raisons de venir à Lyon, il y en a autant que d’automobilistes coincés sous le tunnel de Fourvière un samedi du mois d’août. Je pourrais bien sûr vous citer les bâtiments antiques du Vieux-Lyon, le charme de la Croix-Rousse et l’agitation de la Presqu’Ile, mais, à mon sens, les meilleures raisons se situent sur la rive gauche du Rhône loin de l’agitation touristique.
Comme Paris, Lyon possède une rive gauche. Mais cette partie Est de la Capitale des Gaules n’a rien de commun avec sa consoeur parisienne. Ces quartiers qui bordent le Rhône constituent le véritable coeur battant de la ville, là où les gens vivent, travaillent et font la fête. Je vous propose une visite guidée en 5 étapes.

Les Berges du Rhône

Difficile de croire que ces quais aménagées en promenade bucolique était autre fois occupés par des parkings et des voies sur berges. Depuis 2007, les Lyonnais peuvent se promener sur 5km entre le Parc de Gerland et celui de la Tête d’Or le long d’un parcours varié. Le matin, alors que la brume émanant du fleuve crée des ambiances fantasmagoriques, on y croise des jaugeurs motivés et des salariés partant travailler à Vélo’v. L’après-midi, les Berges sont prises d’assaut par les familles qui profitent de ses pelouses, de ses jeux pour enfants ou de sa piste cyclable. Le soir, alors que le soleil commence à se planquer derrière les dômes de l’Hôtel-Dieu, les gens viennent y boire un verre ou pique-niquer en sortant du boulot. La nuit, ça tangue dans les nombreuses péniches-bars amarrés le long du quai Augagneur où concerts et soirées s’étirent jusqu’à l’aube.

berges du rhone
Les berges du Rhone

Les Halles Paul Bocuse

Si le quartier de la Part-Dieu n’offre guerre d’intérêt touristique (à moins d’aimer l’architecture de bureaux des années 70), il cache pourtant en son sein un joyau : les Halles Paul Bocuse. Ce marché couvert se veut la vitrine de ce que la ville de Lyon a de mieux à offrir en termes de produits gastronomiques. Arpenter les allées de Halles, c’est être happé par l’odeur d’un St Marcelin, puis bluffé par la taille d’un chapon avant de succomber à une douzaine d’huîtres fraîchement ouvertes et arrosées de vin blanc. On peut s’y rendre pour le simple plaisirs de yeux, pour manger ou bien pour ramener quelques souvenirs gourmands.

Huitres aux Halles Paul Bocuse
Huîtres aux Halles Paul Bocuse

Le Parc de la Tête d’Or

Vous me trouverez peut-être chauvin d’annoncer que le Parc de la Tête d’Or est sans conteste le parc urbain le plus fantastique de France, mais une petite balade dans cet immense espace vert de 117 hectares devrait vous convaincre de la véracité de mes propos. Des grandes pelouses où se prélasser, des arbres par milliers, des roseraies, des serres tropicales, un lac, de petits cours d’eau, un zoo, une plaine africaine, … le tout en accès gratuit. C’est certainement le lieu préféré des Lyonnais qui viennent se mettre au vert tout en restant en ville.

parc de la Tête d'Or
parc de la Tête d’Or

La Piscine du Rhône

Certes l’entrée de cette piscine n’est pas donné (8€) mais quelle expérience ! Accrochés au quai du Rhône, les bassins, situés en extérieur, longent le fleuve. Outre une piscine classique dédiée à la nage, on y trouve un grand bassin avec des bains à remous et des transats à bulles, une zone de courant et un toboggan. Un espace pour les plus jeunes est également proposé avec des modules et des jeux aquatiques. Le corps rafraichi par l’eau vous pourrez contempler le panorama fabuleux qui vous entoure entre immeubles haussmannien, Universités et Presqu’Ile. La Piscine sera prochainement accessible l’hiver puisque l’un des bassins peut être chauffé.

piscine du Rhone
La piscine du Rhone

La Guillotière

Autrefois “quartier qui craint”, le cosmopolite quartier de la Guillotière est devenu quartier branché. Coincé entre le quartier chinois et le quartier maghrébin se cachent des galeries d’art, de petits restaurants sympathiques et de nombreux bars qui attirent autant les étudiants du quartier que les bobos qui y ont récemment emménagé. Le mieux est de perdre dans les rues et se laisser surprendre par l’odeur d’une épice, la beauté d’un graffiti ou une petite terrasse ombragée dans une zone en friche…

Guillotiere
Quartier de la Guillotière

J’espère que ces 5 raisons vous donneront envie de voir Lyon de l’autre coté du Rhône lors de votre prochaine visite.

Comments

comments

Partagez cet article