>  >  > 
L’écotourisme : voyager en respectant la nature

Apparu depuis une trentaine d’années, l’écotourisme séduit de plus en plus de voyageurs lassés du tourisme de masse. Cette nouvelle forme de tourisme prône de nombreuses valeurs liées au respect de l’environnement.
Devenir écotouriste, c’est voyager en respectant l’environnement écologique, les populations rencontrées ainsi que la beauté de la biodiversité. Plutôt que de vous faire un étalage de généralités, nous avons ressenti le besoin de citer quelques enseignes et organismes dans cet article non dans une perspective publicitaire mais plutôt pour vous montrer quelques exemples concrets de ce qui est entrepris au sein de l’écotourisme.

Découvrir sans polluer

Voyager responsable c’est se fondre totalement dans le décor. Pour minimiser l’impact du tourisme sur les territoires, certaines agences de voyage comme Green Aventure tentent de compenser à 100% les émissions de CO2 liées aux trajets non écologiques. En partenariat avec Action Carbone, l’agence met à profit une petite partie du prix du voyage pour financer et diffuser des cuiseurs solaires en Bolivie. L’écotourisme est également fondé sur l’éducation des touristes à des pratiques plus respectueuses de l’environnement. Par exemple, un label “gîte panda” a vu le jour grâce à WWF, la Fédération Des Parcs Naturels Régionaux de France et la Fédération des Gîtes de France pour valoriser des hébergements touristiques respectueux de la nature au sein des parcs nationaux et régionaux.Parc Regional de Camargue, Provence

L’écotourisme, entre solidarité et convivialité

Les agences spécialisées dans l’écotourisme offrent à leurs voyageurs des formules en petits groupes permettant d’apprécier plus facilement les pratiques culturelles. Certaines agences proposent même à leurs clients des logements chez l’habitant pour une immersion totale. Par exemple, Voyageurs Solidaires donnent la possibilité à ses clients de découvrir le Maroc en logeant chez l’habitant. Pour profiter de la vie locale, il est également possible de choisir des voyages engagés mêlant tourisme et bénévolat. En région PACA, les écotouristes peuvent participer à des chantiers de restauration du patrimoine en partenariat avec l’Association pour la Participation et l’Action Régionale. La mobilité est également au centre des préoccupations dans l’écotourisme puisqu’il s’agit de privilégier les modes de déplacement doux. Pour favoriser ces modes doux et la convivialité, la région PACA a mis en place le portail Esprit Nature réunissant les sites de covoiturage.Ouarzazate, Maroc

Des voyages à créer vous même !

L’éco-tourisme offre une approche spécifique soucieuse de vos ambitions écologiques et culturelles. Le site Internet www.voyageurs-solidaires.com propose à tous les amoureux du Maroc une offre diversifiée de logements chez l’habitant, de multiples randonnées et treks, des activités sportives et ludiques. Pour encadrer l’hébergement chez l’habitant, l’agence a établi un règlement intérieur que le touriste et les propriétaires s’engagent à respecter. Les spécialistes vont encore plus loin dans le voyage sur mesure avec le VIP, le voyage individuel personnalisé. Pourquoi ne pas plonger avec des spécialistes pour voir des requins de plus près ? Certes, c’est un exemple extrême et irréaliste pour beaucoup d’entre nous mais cela montre bien l’étendue des offres proposées. Pour éviter toute surprise, il est toutefois préférable de s’adresser à des agences sérieuses et reconnues car d’autres profitent de l’engouement pour le tourisme “écologique” pour pratiquer des tarifs injustement élevés et des prestations parfois non rendues.Queyras
Photo 1 : Ploumanach © stevanzz – Fotolia.com

Photo 2 : Parc Regional de Camargue, Provence © PHB.cz – Fotolia.com

Photo 3 : Ouarzazate, Maroc © Xavier Allard – Fotolia.com

Photo 4 : Parc naturel régional du Queyras © GILLES BARATTINI – Fotolia.com

Comments

comments

Partagez cet article